Belle van Zuylen

Belle van Zuylen (geboorn Isabella Agneta Elisabeth van Tuyll van Serooskerken èn achter heur huwelyk ook Madame Isabelle de Charrière, Zuylen by Utrecht, 20 oktober 1740 – Colombier, Neuchâtel, Zwitserland, 27 december 1805) was en Hollansche Franstoalige schryfster en componiste. Z' is nu surtout bekènd vor heur brievn èn romangs, moa ze schreif ook pamflèt'n, muziek en toneilstik'n.

Belle van Zuylen deur Maurice Quentin de La Tour 1766

Ze wierd geboorn in en oadellyke familie ip slot Zuylen by Utrecht. Ze trouwde in 1771 mèt de Zwitser Charles-Emmanuel de Charrière de Penthaz èn ze vèstigd'n hunder in 't familiehuus Le Pontet in Colombier (by Neuchâtel).

Einigte werk'nBewerken

  • Portrait de Mll de Z., sous le nom de Zélide, fait par elle-même, 1762
  • Le Noble. Conte moral, 1763
  • Lettre sur les opérations militaires en Corse, 1768
  • Lettres neuchâteloises, 1784
  • Lettres de Mistriss Henley publiées par son amie, 1784
  • Lettres écrites de Lausanne, 1785
  • Caliste ou continuation de Lettres écrites de Lausanne, 1787
  • Examen de la tragédie d'Électre, 1787
  • Bien-né. Nouvelles et anecdotes. Apologie de la flatterie, 1788
  • Courte réplique à l'auteur d'une longue réponse ; par Mme la Baronne de ..., 1789
  • Plainte et défense de Thérese Levasseur, 1789
  • Eclaircissemens relatifs à la publication des „Confessions“ de Rousseau, 1790
  • Aiglonette et Insinuante, ou la Souplesse. Conte, 1790
  • Lettre à M. Necker sur son administration, écrite par lui-même, 1791
  • Lettres trouvées dans des portefeuilles d’émigrés, 1793
  • L’émigré, comédie en trois actes, 1794
  • L’Inconsolable, 1794
  • Trois femmes, 1795
  • Honorine d’Userche : nouvelle de l’Abbé de La Tour, 1795
  • Elise, ou l’Université, 1795
  • La parfaite Liberté ou les vous et les toi, 1796
  • Réponse à l'écrit du colonel de La Harpe, intitulé „De la neutralité des gouvernans de la Suisse depuis l’année 1789“
  • Asychis ou le Prince d’Egypte, 1798
  • Les ruïnes de Yedburg, 1799
  • L'Enfant gâté ou le fils et la nièce, 1800
  • Sir Walter Finch et son fils William, 1806